Vitalik Buterin : il y a une bulle spéculative sur les ICO

1

Vitalik Buterin était en voyage en Israël, parrainé par eToro, pour rencontrer des entrepreneurs locaux. Il a été interviewé par le journal financier israélien TheMarker, qui l’a interrogé sur le marché ICO.

Vitalik Buterin : « Beaucoup de projets échoueront et les gens perdront de l’argent »

« Je pense qu’il y a de la complexité dans la technologie et parfois des conflits. Même avant Bitcoin il y a eu des tentatives de créer des changements sociaux ou de décentraliser le pouvoir d’internet, bien qu’ils n’aient pas réussi, ils ont quand même été adopté par le public.

La Blockchain est un projet de décentralisation et tout le monde est très excité. Je pense que l’une des raisons est que c’est une révolution sociale enveloppée par quelque chose de spéculatif, et qui peut en plus rendre les gens riches. Parfois, un conflit est créé entre les personnes qui veulent changer le monde et les personnes qui considèrent cette technologie comme un instrument d’investissement.

Ce serait une erreur de sous-estimer la valeur des ICO ou de dire qu’elles sont mauvaises. Les ICO sont intéressantes car elles permettent la monétisation pour des projets open source, ce qui ne se produit que très rarement. J’ai d’ailleurs créé Ethereum avec une ICO. Ce que nous voyons récemment, c’est que les gens poussent cette idée trop loin, et il y a des projets qui émettent une pièce de monnaie, non pas parce qu’il est logique d’émettre ce token, mais parce qu’ils ont un produit qu’ils veulent vendre et amasser des fonds. Sans token, il n’y a pas de modèle commercial. Cela crée un déséquilibre dans les motivations de la communauté en ce moment.

Je pense vraiment que nous sommes dans une bulle car toutes les cryptomonnaies sont en hausse et les gens semblent avoir le sentiment que ça continuera pour toujours.

Beaucoup de projets lèvent plus d’argent qu’ils ne pourraient le faire dans le marché classique des VC et parfois il n’y a aucune concordance entre la nécessité d’avoir un token et la capacité du projet à lever des fonds.

En outre, ce marché est encore jeune et les gens ne savent pas comment différencier les projets qui seront encore là sur le long terme et ceux qui disparaitrons. Tout ceci se développe à un rythme qui en rend difficile le contrôle. Je ne participe pas à la plupart des ICO parce que je pense qu’elles ont une trop forte évaluation en comparaison du projet.

Si la plupart des ICO échouent, c’est un risque à prendre en compte pour Ethereum lui-même. Nous devons éviter de publier des projets d’une manière aussi excessive. Le seul moyen d’évaluer ces projets est ce qu’en disent les créateurs, il n’existe aucun réel moyen de juger ces nouveaux projets. C’est pour cela que certains projets qui déclarent être liés à telle ou telle organisation. Il est même arrivé que certains projets déclarent être liés à moi, alors que ce n’était pas le cas.

Sur le long terme, le marché devra trouver un moyen de juger les projets qui ont un sens et leur trouver la valeur appropriée. On ne sait pas comment les choses vont se passer dans un an ou deux. En fin de compte, le marché devra se calmer. Beaucoup de projets échoueront et les gens perdront de l’argent. »

Ajoutez nous sur Twitter : @lejournalducoin
Upvotez nous sur Steemit : @Journalducoin
Suivez nous sur Facebook : @lejournalducoin

Source : FinanceMagnates

Pour soutenir le JDC, utilisez nos liens partenaires : Coinbase (10$ offert), Changelly (pas d’inscription ni de vérification d’identité), Ledger Wallet (coffre fort crypto).