Tout ce qu’il faut savoir sur Serum (SRM), la crypto qui veut révolutionner le trading

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Nous avons déjà abordé le projet Serum à travers son produit phare, la plateforme d'échange décentralisée Serum DEX. Le jeton SRM est au centre l'écosystème, et nous vous proposons ici son analyse complète.

Cet article promotionnel vous est proposé en collaboration avec Serum.

Serum et la blockchain Solana

Tout d'abord, rappelons les caractéristiques de Serum et de sa plateforme d'échange décentralisée (DEX) :

  • Échanges totalement décentralisés, pour plusieurs blockchains ;
  • Carnet d'ordres entièrement on-chain ;
  • Rapidité d'exécution des ordres ;
  • Frais très faibles ;
  • Interopérabilité avec Ethereum et les ERC-20.

Pour assurer ces performances, Serum est construit sur la blockchain de Solana. Ultra-rapide et scalable, elle fait partie des dernières-nées de l'industrie.

C'est sur Solana que Serum a choisi de construire son infrastructure. Ainsi, le SRM est un SPL token (Solana Program Library). Ce standard, semblable aux ERC-20 sur Ethereum, permet d'émettre des tokens fongibles sur Solana.

Il existe également une version ERC-20 du SRM; en effet, Solana supporte les échanges inter-chaînes.

Le token Serum (SRM)

Le SRM est un jeton utilitaire qui a plusieurs fonctions au sein de l'écosystème de Serum.

  • Tout d'abord, comme de nombreux tokens propres aux exchanges, il confère à son détenteur une réduction des frais de la plateforme.
  • Ensuite, Serum fonctionne via la preuve d'enjeu (proof of stake) : le staking de SRM rapporte donc des récompenses.
  • Enfin, le SRM est un jeton de gouvernance. Il permet ainsi de voter, pour ajuster certains paramètres de Serum.

Un système de rachat et de destruction (buy and burn) des frais de transaction raréfie la quantité totale de SRM. C'est un mécanisme assez classique pour les jetons de plateformes de change. Par exemple, Binance utilise ce modèle avec le BNB.

Répartition des SRM

La quantité totale de SRM est de 10 milliards. Pour l'instant, 90 % des jetons sont verrouillés, et la circulating supply est de 50 millions. La vesting period a pour but de fidéliser les investisseurs au projet.

Distribution - Serum (SRM)
Distribution – Serum (SRM)

Les SRM sont répartis comme suit :

  • 20 % reviennent à l'équipe de développement et aux conseillers : ;
  • 22 % aux contributeurs : ;
  • 27 % vont dans un fonds d'incitation pour l'écosystème : ;
  • 27 % constituent le fonds des partenaires et collaborateurs : ;
  • 4 % sont verrouillés depuis la prévente du SRM (seed).

Il s'agit d'une répartition assez classique, mais assortie d'une longue période de déverrouillage.

Courbe d'émission des SRM

Les SRM seront donc libérés sur une période de 7 ans. La première année, tous les fonds resteront verrouillés. Ensuite, la libération des SRM sera linéaire durant les six années suivantes. Cela représente environ 1/2190ème du supply par jour.

Serum SRM unlock
Déverrouillage des SRM au cours du temps

Au départ, 175 millions de jetons SRM étaient en circulation, principalement pour fournir des liquidités.

Mais les holders ont volontairement déplacé 125 millions de SRM en réserve, réduisant l'offre. Ces SRM pourront être remis en circulation pour fournir des liquidités, en cas de forte demande du côté acheteur.

Actuellement, la circulating supply est donc de 50 millions de SRM.

Enfin, 825 millions de SRM sont dédiés aux incitations financières pour l'écosystème (détenteurs de SRM et utilisateurs de Serum). Ces fonds sont notamment dédiés aux récompenses de staking.

Le staking sur Serum

Les nœuds Serum ont plusieurs fonctions :

  • Exécuter diverses fonctions pour optimiser l’efficacité du DEX ;
  • Récupérer et soumettre des historiques de blockchain pour les swaps inter-chaînes ;
  • Voter quant aux changements proposés sur Serum (comme le montant des frais) ;
  • Gérer les fonds d'assurance de Serum.

Un nœud Serum est composé d'un leader et des stakers. Le leader est celui qui a créé le nœud et qui l'administre, mais il n'est pas nécessairement celui qui a le plus de fonds.

Bien entendu, le nœud doit respecter certaines spécifications technologiques. A priori, un ordinateur haut de gamme (comme un PC dédié au gaming) 2020 et une connexion Internet via fibre optique suffisent.

Les MSRM (MegaSerum)

Un MegaSerum (MSRM) est tout simplement un lot de 1 million de SRM. C'est la quantité minimale de SRM qu'un nœud doit mettre sous séquestre pour participer au staking.

Un MegaSerum est donc créé pour chaque million de SRM apportés par le staker. La quantité maximale de MSRM est fixée à 1000 MSRM. Ainsi, 10 % des SRM tout au plus seront sous forme de MSRM.

Bien sûr, comme sur de nombreux réseaux en proof of stake, il est possible de déléguer le staking de ses fonds. Nul besoin de posséder un MSRM pour participer !

Gouvernance et récompenses de staking sur Serum

Tout nœud peut soumettre une proposition à la communauté en mettant en jeu 50 000 SRM. Elle nécessitera alors 60 % d'approbation. Si elle est acceptée, les fonds lui seront rendus; dans le cas contraire, ils seront brûlés. Ces propositions concernent seulement des paramètres ne mettant pas en jeu la sécurité du réseau.

Voici la composition des récompenses de staking :

  • Le leader touche 15% des récompenses totales du nœud, les 85% restants sont distribués aux stakers au proprata des SRM verrouillés ;
  • Chaque nœud perçoit au moins 2 % d'intérêts annuels ;
  • Jusqu'à 13 % d'intérêts annuels supplémentaires pourront lui être attribués en fonction de ses performances ;
  • Enfin, les nœuds peuvent recevoir des récompenses supplémentaires en effectuant certaines actions. Ces actions peuvent nécessiter la mise en place d'un collatéral, le nœud peut donc aussi être sanctionné en cas de mauvais comportement.

Les nœuds perçoivent également une partie des frais de transaction.

Les frais et le mécanisme de buy and burn

Serum a mis en place un mécanisme de rachat et de destruction d'une partie des frais de transaction.

Tout d'abord, voici la répartition de ces frais :

  • 20 % vont au créateur de la plateforme utilisée ;
  • 2 % vont vers la communauté des développeurs (EcoSerum) ;
  • 10 % sont consacrés aux récompenses de staking ;
  • 68% passent donc par le mécanisme de buy and burn des SRM.

Le buy & burn concerne donc les deux-tiers de ces SRM. Il est effectué chaque semaine.

Serum SRM buy and burn
SRM brûlés depuis le lancement de Serum

Serum et l'avenir du SRM

Le SRM offre de belles perspectives. Il est assez rare qu'un jeton soit verrouillé durant une période aussi longue; cela témoigne ainsi d'un réel engagement des investisseurs auprès du projet.

Son aspect utilitaire est à l'image de ce qui se fait déjà du côté des jetons d'exchanges. Les SRM donnent droit à des réductions des frais pour les utilisateurs, et des récompenses pour les stakers. Cela maximise l'incitation à les verrouiller, et devrait ainsi participer à réduire l'offre en circulation. Leur libération progressive, sur plusieurs années, est également prévue pour minimiser l'impact de l'augmentation de l'offre sur le prix.

Le modèle économique du jeton SRM est donc conçu pour favoriser le développement de l'écosystème Serum. De plus, le SRM a une réelle utilité. Au vu de l'équipe de développement du projet, il y a fort à parier qu'il ait un avenir radieux. La finance décentralisée est en pleine ébullition : un produit innovant comme le DEX de Serum devrait trouver toute sa place.

Auteur

Cofounder @ 8Decimals - Journal du Coin / BitConseil / Trading du Coin

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER