HebdoCrypto

Hebdo Crypto #46 – les actualités de la semaine des cryptomonnaies

Trading du CoinTrading du Coin

L’actualité concernant les cryptomonnaies est en ébullition constante. Il peut arriver que des informations capitales se perdent dans le flux informatif quotidien, et que vous passiez à côté des points importants.

Ce format est là pour y remédier : nous revenons sur l’actualité de la semaine passée dans l’Hebdo Crypto, afin de récapituler les informations importantes et vous tenir informés de l’état du monde des cryptomonnaies.

🔬 L’immanquable du coin

Dans l’immanquable de cette semaine nous allons revenir sur l’article de HellMouth Banner qui nous décrit l’histoire de LEOCoin, cette “cryptomonnaie” qui cache en réalité une arnaque pyramidale.

Les origines

LEO (“Learn – Earn – Own”, littéralement “Apprendre – Gagner – Obtenir”), est une société britannique spécialisée dans l’e-learning, cofondée en 2012 par Dan Andersson et Atif Kamran.  LEO propose des produits centrés sur le développement personnel, des livres et DVD, des formations… Cette activité initiale, assez traditionnelle, existe d’ailleurs toujours, comme en atteste leur site internet. […]  En mars 2015, la société décide de prendre le virage crypto, secteur alors en plein boom technologique et financier.

Une équipe louche

Assez rapidement, il apparaît que les 2 associés ont trempé dans une précédente affaire de vente pyramidale au Pakistan. Ainsi, en 2012, la SEC du pays (le gendarme boursier) affirmait que les sociétés UNAICO et Stetalk, dirigées par Andersonn et Kamran, leur avaient été signalées à de nombreuses reprises en tant qu’entités organisant des pyramides de Ponzi.

La justice s’en mêle

Évidemment, les grandes promesses ne sont pas tenues. Si du point de vue de la société traditionnelle LEOCoin, le groupe connaît une réelle “success-story” et engrange les millions, la grande majorité des “ambassadeurs” se révèlent incapables de revendre leurs packs ou d’utiliser la crypto LEOCoin. Les plaintes se multiplient, poussant certains états et administrations à se saisir du problème.

Le retour de bâton

En août 2018, Dan Andersson le PDG de LEOCoin est interpellé au Pakistan et assigné à résidence dans ce pays, suite à des violations des lois anticorruptions. […] Pourtant annoncé comme devant “prendre perpétuellement de la valeur, sur le même modèle que Bitcoin”, le LEOCoin atteindra un maximum de 2,14 USD fin 2016. À l’heure actuelle,  sa valeur oscille entre 0,02 et 0,08 $.

N’hésitez pas à consulter l’article dans son intégralité pour plus de détails : LEOCoin : fausse “cryptomonnaie”, mais vraie arnaque pyramidale

🗞 L’actualité en bref

▶ Après Bitcoin et Ethereum, c’est au tour de Ripple (XRP) de voir son indice listé sur le Nasdaq. C’est grâce au partenariat entre Brave News Coin et le Nasdaq que plusieurs indices crypto sont maintenant disponibles.

▶ L’association CryptoFr a lancé un sondage afin de récolter des témoignages concernant les utilisateurs ayant rencontré des difficultés avec leur banque lors de leurs achats de cryptomonnaies. N’hésitez pas à le remplir ! 

▶ On en sait plus sur le projet de cryptomonnaie made in Facebook, qui a donc pour nom de code “Project Libra“. Cet actif sera bien un stablecoin. Facebook aurait déjà commencé à sonder de nombreux partenaires comme MasterCard ou Visa, ainsi que des plateformes de e-commerces.

▶ La tourmente continue pour Crypto Capital, cité dans une nouvelle affaire judiciaire après que deux personnes impliquées dans l’entreprise ait été accusées de shadow banking par la justice américaine.

 La Bank of Canada et la Monetary Authority of Singapore mène des tests sur du swap de devises lors de paiements internationaux grâce à la technologie des registres distribués. Les solutions des banques citées étaient respectivement basées sur Corda et Quorum, et une solution de seconde couche reposant sur l’HTLC (utilisé dans le Lightning Network) aurait été utilisée.

▶ Vidéo de Alex, alias CoinTips, qui nous présente le projet BEAM base sur MimbleWimble.

📊 Les métriques de la semaine

➤ 273 millions de dollars, c’est le montant des pertes essuyées par Galaxy Digital en 2018. Ces dernières ont été causées par le bear market ainsi que par la vente à perte d’une part des investissements en cryptoactifs de la société. Le CEO reste cependant optimiste :

« (…) Nous avons pris un bon départ dans les premiers mois [de 2019]. Je suis plus optimiste que je ne l’étais il y a 4 mois (…) l’hiver est passé et le printemps est à nos portes ».

74%c’est la proportion de Tether qui est backée par des dollars, d’après les avocats de la compagnie. La société détient donc 2,1 milliards de dollars pour couvrir les 2,8 milliards de stablecoins USDT circulant à l’heure actuelle.

500 millions de dollarsc’est la somme qu’aurait déjà levée l’échange Bitfinex pour son Bitfinex Coin. Ces tokens seront distribués dans une Initial Exchange Offering (IEO), nécessitant 1 million de dollars d’investissement minimum pour pouvoir prétendre à son ticket d’entrée.

18%c’est la proportion des 18-34ans qui posséderait des cryptomonnaies aux États Unis d’après un sondage de Blockchain Capital réalisé sur un panel de 2029 personnes. Ce seraient donc principalement les jeunes qui détiendraient des cryptoactifs.

✉️ Le tweet de la semaine

Bonne semaine sur le Journal du Coin 😉

Renaud H.
Étudiant ingénieur en software et en systèmes distribués, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Poster un Commentaire

avatar