Deadcoins : le cimetière des cryptomonnaies

0

Deadcoins est un site qui recense toutes les altcoins qui ne font plus parties de ce monde. La plupart des pièces de monnaie détaillées sont des artefacts provenant de bulles d’altcoins passées. On y retrouve des scams (arnaques), des shitcoins, et pas mal de clones de litecoin portant des noms exubérants afin d’attirer l’attention.

Les traditionnelles arnaques

Deadcoins répertorie les projets par ordre alphabétique, »Aiden » étant l’une des premières pièces rencontrées par les visiteurs. De Aiden, l’auteur déclare :

« haha haha cela rappelle des souvenirs. Aiden est un autre clone LTC, un clone de merde que j’ai fait et que les idiots de Poloniex ont listés. J’ai juste changé quelques paramètres de scrypt et arnaqué les gens en l’appelant GPU friendly. »

Le ton désinvolte des commentaires de l’auteur devrait souligner la nécessité impérative pour les investisseurs potentiels d’évaluer et de critiquer le discours marketing faisant la promotion d’une altcoin.

Bon nombre de scams racontent l’histoire bien connue des développeurs qui disparaissent avec les fonds des investisseurs.

  • Blockshares, qui a recueilli 250 000 $ puis a disparu
  • Crimsoncoin, dont les développeurs sont parties avec l’argent des investisseurs dans la semaine qui a suivi l’ICO
  • Erosvision, qui avait carrément plagié le whitepaper d’une autre cryptomonnaie

Certaines escroqueries comme Chancoin ont une histoire un peu plus élaborée. Deadcoins affirme que le développeur a effectué un pré-minage de 30%, soi-disant par erreur. Puis, a envoyé 10% des tokens à un étranger le premier jour. Il a ensuite fait de grandes promesses à la communauté qui a cru au projet. Cette escroquerie à pu passer à l’aide de la création de plusieurs comptes sur BitcoinTalk par le développeur pour semer la confusion. Il s’en servait pour créer une fausse discussion et la faire tourner à son avantage.

Des noms exubérants pour attirer l’attention

Beaucoup des cryptomonnaies détaillées sur Deadcoins sont des tokens sans réel projet. Pour faire monter la sauce et attirer l’attention des investisseurs, il suffisait de trouver un nom original.

L’un de ces projets est le projet Beercoin. Son but était de maintenir le prix du token par rapport au prix de la bière.

Parmi les autres tokens au nom original recensés par Deadcoins, on peut citer Fraudcoin, Groincoin, Koindashian, Obama_bin_lotterycoin ou encore un token doucement nommé Asspennies.

Bien que la plupart des cryptomonnaies décrites sur Deadcoins soient des arnaques grossières, certains projets semblent avoir été sérieux dans leurs efforts et ont échoué en raison d’une exécution incomplète. Le token Oilcoin par exemple, est décrit comme « une tentative de créer une cryptomonnaie pour le marché de l’expédition et du négoce de pétrole brut ». Il étaient enregistré sur le défunt Allcrypt, mais le prix s’est effondré et les mineurs ont abandonné la blockchain.

Ajoutez nous sur Twitter : @lejournalducoin
Upvotez nous sur Steemit : @Journalducoin
Suivez nous sur Facebook : @lejournalducoin

Source : News.Bitcoin

Pour soutenir le JDC, utilisez nos liens partenaires : Coinbase (10$ offert), Changelly (pas d’inscription ni de vérification d’identité), Ledger Wallet (coffre fort crypto).