Cardano hard fork OBFT ADA

Cardanao (ADA) : 1 million de transactions grâce aux « têtes d’hydres »

Trading du CoinTrading du Coin

Bien qu’assez discret, le projet Cardano (ADA) semble progresser significativement ces derniers mois. Sa dernière « innovation » en date – Ouroboros Hydra – ne promet rien de moins que de surpasser le nombre de transactions par seconde du réseau de paiements Visa !

Après un hard fork réussi fin février, le projet Cardano vient de révéler une nouvelle solution de scalabilité à son réseau : le protocole Hydra Ouroboros. Il aurait nécessité pas moins de 5 ans de recherche et développement !

Le protocole Hydra est présenté dans une publication du professeur Aggelos Kiayias, responsable scientifique auprès d’IOHK, la société à l’origine du développement de Cardano.

Hydra est une architecture off-chain (hors blockchain) pour les réseaux utilisant la technologie des registres distribués (DLT). Il répond aux trois défis d’évolutivité nécessaires pour une utilisation de masse des cryptomonnaies :

  • débit élevé des transactions ;
  • faible latence ;
  • besoin minimal d’espace de stockage pour les nœuds du réseau.

Ce protocole est composé de “têtes d’hydre” (littéralement « hydra heads »), qui sont autant de canaux d’échanges de données et de transactions. Bien que conçu spécifiquement pour Cardano, il pourrait aussi être utilisé sur des blockchains similaires.

Selon le chercheur, et d’après des premières simulations réalisées par l’Université d’Édimbourg, une seule de ces “têtes” peut traiter jusqu’à 1000 transactions par seconde :

« Avec 1000 têtes, le réseau pourrait théoriquement monter à un débit d’un million de transactions par seconde, ce qui dépasse largement les systèmes de paiement mondiaux actuels tels que Visa ».

Aggelos Kiayias rappelle que le réseau Visa traite en moyenne 1 736 transactions par seconde (TPS) avec une capacité de traitement maximale estimée à 24 000 TPS.

Comme le résume très bien le chercheur, la résolution de la question de scalabilité est « le Saint Graal » pour tout le secteur de la cryptosphère. Le projet Cardano serait-il particulièrement bien placé dans ce domaine ?

Image : Shutterstock

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici