Augur aurait vendu 1 million d’ETH à 0.7 $

Trading du CoinTrading du Coin

Augur avait réalisé son ICO entre le 17 août et le 1er octobre 2015, quand le cours de l’ETH avoisinait 1 $. L’équipe avait alors presque immédiatement procédé à la vente des actifs obtenus, « ratant » ainsi un bénéfice qui aurait pu avoisiner le milliard de dollars. Alors ? Mauvaise manœuvre, ou au contraire bonne pratique ?

C’est une chercheuse évoluant dans l’espace crypto qui aura amené ce débat sur la table. Dans un tweet, Dovey Wan exprime sa perplexité quant à la manœuvre d’Augur.

  1. Augur avait levé plus de 1 million d’ETH quand le prix était de 0.7 $, et a converti presque immédiatement ce qui pourrait désormais valoir 200 millions de dollars, ratant complètement tous les bénéfices éventuels.
  2. En construisant sur Ethereum, vous croyez, par défaut, en sa valeur. Vendre semble être en conflit avec cette façon de penser.

La réponse à ce tweet exprime, un peu brutalement, le point de vue opposé dans ce débat. Anthony Coscio (cofondateur d’Ark, notamment) écrit en effet :

« Les projets qui ont levé des fonds et ne les ont pas immédiatement convertis méritent de mourir d’une mort lente sur une voie en disparition. »

Le débat est donc lancé. On sait qu’Augur avait levé environ 1,1 millions d’ETH (en plus d’environ 18 000 BTC). Si Augur avait patienté quelques années, lors du pic de décembre, la vente des actifs leur aurait rapporté plus de 1,65 milliards de dollars, soit un bénéfice de 1,6 milliards.

Mais est-ce que ce genre de réflexions fait vraiment sens ? Lorsqu’une entreprise procède à une ICO, on est en droit d’attendre que l’ensemble des fonds levés servent à l’élaboration d’un réseau solide. Que ce soit pour payer des développeurs, participer à l’ingrate (mais nécessaire) tâche qu’est le marketing ou investir dans une infrastructure, de grande quantités de fonds sont nécessaires. Dans cette mesure, HODLer ne servirait pas à grand-chose. Ce serait mourir de faim assis sur un tas d’or, une belle image, certes, mais une fin stupide néanmoins.

C’est le point de vue de Joey Krug, le créateur d’Augur, qui aura d’ailleurs pris la parole sur Twitter pour mettre les choses au clair.

« Je ne suis absolument pas d’accord. Augur a converti 90 % des fonds en fiat afin de financer l’avancement du développement. Les gens qui l’ont financé l’ont fait pour financer le développent d’un software, ils ne sont pas à la recherche d’un outil d’investissement/d’un fonds spéculatif. »

C’est, en effet, plutôt simple. Les fonds sont là pour développer Augur, si les gens voulaient des profits, de nombreux fonds d’investissement existent.

Qui plus est, Augur à toujours beaucoup insisté sur l’aspect décentralisé.

Les développeurs ont d’ailleurs récemment réalisé ce que l’on appelle un « kill switch » sur « l’escape hatch. ». Ça sonne technique, mais c’est en fait plutôt simple : l’escape hatch était une fonction privée permettant aux développeurs d’intervenir sur le réseau en cas de faille critique. Deux semaines après le lancement, une fois assurés que le réseau était stable, les développeurs ont donc « envoyé » l’escape hatch vers une adresse ETH dont personne ne possède les clefs privées, afin d’être garanti que plus personne ne puisse toucher au code, faisant ainsi d’Augur un réseau totalement décentralisé.

« Les gens comprennent mal les buts d’un vrai développement en open source. Ces fondations (NDLR : les sociétés réalisant les ICO) devraient disparaître avec le temps, à mesure que la communauté se développe et que les choses maturent. Si vous avez une fondation avec plus de 200 millions de dollars, sur le long terme, cela va à l’encontre de ce qui fait la décentralisation. »

Krug rappelle donc que le but d’Augur est la décentralisation totale. C’est donc plus ou moins un « faux débat » que de savoir s’il était malin de tout vendre immédiatement. Bien sûr que ça l’était, c’est d’ailleurs exactement ce qui devrait se passer à chaque fois. Encore une fois, si vous cherchez des retours sur investissement, essayez de trouver des fonds d’investissement dédiés à cela. Certains investissent même dans les ICO !

Mais on ne peut certainement pas reprocher à l’équipe d’Augur d’avoir fait le plus possible afin de rester éthiques et de construire au mieux leur réseau !

Source : Cryptoslate || Image from Shutterstock

Avatar
Tombé dans le domaine des cryptomonnaies durant l’été 2017, je m’intéresse particulièrement aux projets novateurs et aux relations dans la communauté. Chasseur de scam à mes heures perdues, vous pouvez me retrouver tous les matins dans notre newsletter !

Poster un Commentaire

avatar