Angleterre : il n’y aura finalement pas de crypto-nationale

Trading du CoinTrading du Coin
0
(0)

Le Venezuela a (ou presque) son « Petro », le Québec a son « Québecoin », Dubaï a son « Emcash »… Et l’Angleterre ? Eh bien, eux envisageaient de lancer leur propre monnaie numérique et ont tout simplement fait machine arrière.

L’Angleterre abandonne l’idée d’une crypto-nationale

La cryptomonnaie devient de plus en plus incontournable, au point que quelques pays cherchent à créer leur propre monnaie numérique. C’est le cas du Venezuela où le président Maduro ordonne le lancement de 100 millions de Petro, ou encore l’Angleterre qui est intéressé par les cryptomonnaies depuis 2015 voulant aussi une crypto-nationale… avant de faire machine arrière.

D’après FT Advisor, la Banque d’Angleterre aurait en effet finalement décidé d’annuler son projet de créer une monnaie numérique nationale liée au Livre Sterling. La raison ? La Banque centrale craint d’engendrer des impacts négatifs chez les banques traditionnelles et leurs systèmes de fonctionnement.

« England-crypto », une menace pour les banques

Ainsi, la Bank Of England se ravise de lancer une crypto-nationale, de peur que les anglais favorisent à l’avenir l’utilisation de cette nouvelle technologie au détriment des banques traditionnelles, comme le craignent depuis toujours certains experts.

Une « England-crypto » pourrait causer l’obsolescence des monnaies fiduciaires, et un grand nombre de consommateurs risqueraient alors de retirer tous leurs fonds de leurs comptes bancaires, ce qui provoquerait de graves conséquences au niveau de l’économie du pays.

Risque de déstabilisation financière

La BoE évoque également une autre raison qui l’a poussé à prendre cette décision : l’arrivée d’une crypto-nationale l’empêcherait de préserver la stabilité financière du pays via le principe de « taux d’intérêt ».

Il faut savoir que la Banque centrale augmente les taux en cas de dettes trop conséquentes dans l’économie, poussant ainsi les gens à épargner. Dans le cas contraire, si la demande dans l’économie est insuffisante, la Banque centrale peut provoquer sa hausse en abaissant les taux d’intérêts pour inciter les gens à emprunter plus et à moins épargner, ce qui renforce la demande globale dans l’économie. Cela soutien théoriquement la croissance.

Mais voilà, tout cela deviendrait difficile à mettre en œuvre avec la création d’une crypto-nationale, d’où la décision de la BoE.

Cela ne veut toutefois pas dire que l’Angleterre ne s’intéresse plus à l’univers de la cryptomonnaie. Au contraire, le gouverneur de la Banque Dr Mark Carney a récemment plaidé en faveur des monnaies numériques, vantant notamment les mérites de la technologie blockchain (qui intéresse également de nombreux pays comme le Brésil).

Recevez tous les matins un résumé de l’actualité des dernières 24h du monde des cryptomonnaies.

Abonnez-vous sur YouTube : Journalducoin
Ajoutez-nous sur Twitter : @lejournalducoin
Upvotez-nous sur Steemit : @Journalducoin
Suivez-nous sur Facebook : @lejournalducoin

Sources : CCN ; Cryptovest
Image : Millenius/Shutterstock.com

Pour soutenir le JDC, utilisez nos liens partenaires : Binance (un exchange décentralisé), Coinbase (10$ offerts), Changelly (pas d’inscription ni de vérification d’identité), Ledger Wallet (coffre fort crypto).

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Poster un Commentaire

avatar