Cosmos ATOM Staking Feel Mining

Une cryptomonnaie qui vous paie pour l’aider – Feel Mining passe à la caisse, avec Cosmos (ATOM) !

Trading du CoinTrading du Coin
4.2
(11)

Dans cette série d’articles, nous présentons différentes cryptomonnaies basées sur la preuve d’enjeu. Ce mécanisme utilise le staking (la mise sous séquestre) de cryptos pour assurer la validation des transactions du réseau. Cela permet au détenteur du jeton de générer un revenu passif, sa récompense pour sa participation au consensus. Aujourd’hui, focus sur le fameux projet Cosmos et son jeton, l’ATOM.

Cet article promotionnel vous est proposé en partenariat avec Feel Mining.

Cosmos, le projet staking qui vise la lune

La génèse de Cosmos remonte à plusieurs années. Le programmeur Jae Kwon l’élabore dès 2014. En effet, l’ancien développeur de la Silicon Valley repère très vite les limites des blockchains existantes, notamment Ethereum (qui n’est pourtant qu’à l’état embryonnaire). Il conçoit alors en 2015 le protocole Tendermint et crée la société éponyme.

Mais pourquoi se donne-t-il tout ce mal ? Eh bien tout simplement pour tenter de construire un concurrent crédible au géant naissant des smart contracts. Et pour ça, il est prêt à casser les codes, littéralement.

Le protocole Tendermint

Nous ne présenterons pas ici de façon exhaustive les détails techniques de Tendermint Core et des différents composants de Cosmos. Ils feront l’objet d’un article à part entière, plus tard. Non, ici, il s’agit plutôt de donner au lecteur une idée générale de la proposition de valeur de Cosmos et de son architecture.

Tendermint est un protocole dérivé d’Hyperledger dont le but est d’assurer l’interopérabilité entre différentes blockchains. Cosmos est le nom de sa blockchain principale, et ATOM celui de sa cryptomonnaie native. Le but est de participer à la création du fameux Web 3.0, à l’aide de blockchains interconnectées, capables de supporter une forte montée en charge… et d’être très rapides !

L’architecture de Cosmos

Surnommé “l’Internet des blockchains“, Cosmos avait fait du bruit dans la cryptosphère en 2017 grâce à son ICO à succès. La fondation de Jae Kwon (Interchain) avait alors levé 16,8 millions de dollars en une demi-heure.

Cosmos est une écosystème permettant de développer facilement ses propres blockchains (publiques ou privées) et dApps. Il présente différentes couches.

  • Le protocole de consensus Tendermint est basé sur la preuve d’enjeu déléguée (delegated proof of stake).
  • Cosmos met sur pied l’infrastructure solide permettant à différentes blockchains d’échanger entre elles de la valeur ou des données.
  • La crypto native de Cosmos, l’ATOM, est l’élément-clef de cette interconnexion, puisqu’elle permet de faire transiter la valeur d’une blockchain à une autre.

Cosmos est compatible avec la machine virtuelle d’Ethereum (EVM) grâce à Ethermint. Ce système assure la portabilité des smart contracts les plus populaires de l’écosystème.

Cosmos (ATOM) - architecture

En bref, Cosmos est un écosystème de blockchains (dénommées “zones“), scalables, faciles à déployer, et pouvant échanger de la valeur et des données de façon décentralisée.

Autant de crypto que de poussières d’étoiles : le staking revisité

Le nombre de validateurs sur Cosmos est de 100. Les utilisateurs les choisissent en déléguant leur tokens. Chaque détenteur d’atoms peut choisir un ou plusieurs validateurs à qui les confier. En échange, il recevra une large part des récompenses de blocs.

C’est le principe de la preuve d’enjeu déléguée : les délégués sont financièrement récompensés pour la validation des blocs, et punis en cas de fraude. Le mécanisme de punition s’appelle le slashing, un classique du proof of stake.

Le système de dPoS de Cosmos/Tendermint a une particularité : en cas de mauvais comportement, les délégués comme les délégateurs sont sanctionnés… et comme nous allons le voir, cela ajoute une certaine complexité. Mais pas de panique, une solution existe, on en discute juste après 😉

Les blocs validés et les frais de transaction : une source de revenus profitable

À l’instar de nombreux protocoles similaires, c’est l’inflation qui assure les récompenses de bloc. Ainsi, de nouveaux atoms sont créés à chaque bloc. L’inflation s’ajuste de façon dynamique : elle dépend de la quantité d’ATOM verrouillés. Elle varie entre 7 et 20 %.

Il est possible d’utiliser d’autres tokens que l’ATOM pour régler les frais de transaction. Les différents validateurs se répartissent ces commissions et une fraction est allouée au fonds de réserve de Cosmos.

Le staking d’ATOM : complexe… sauf si vous êtes bien accompagnés !

Revenons-en au staking ! Ce qui nous intéresse le plus est bien sûr… le rendement espéré !

Les délégués prennent en moyenne 10 % de commissions sur les récompenses revenant au délégateurs (stakers). La période de séquestre est de 21 jours et le rendement s’élève à 8,88 % pour les délégués.

Devenir délégué est très coûteux : il faut faire partie des 100 nœuds possédant le plus d’ATOM sous séquestre. Le holder d’ATOM doit donc choisir son délégué, et lui confier ses tokens.

C’est également un procédé complexe, car le détenteur d’ATOM sera lui aussi puni en cas de mauvais comportement de son délégué. Il est donc essentiel d’avoir recours à un fournisseur de services de staking fiable. C’est exactement ce que propose notre partenaire historique Feel Mining !

La staking sur Cosmos facilité grâce à Feel Mining

Nous ne présentons plus Feel Mining, partenaire emblématique du Journal du Coin. L’entreprise française est spécialisée dans les masternodes et le minage, et désormais le staking. Son site a fait peau neuve en juillet 2020 et vous pouvez retrouver sa revue complète dans cette vidéo réalisée par Sami.

L‘entreprise n’a plus à prouver sa fiabilité et son offre de services de staking comprend désormais 7 cryptoactifs dont 5 projets de finance décentralisée. Nous avons par exemple présenté récemment le staking d’AVAX, le token natif de la plateforme Avalanche.

Cosmos et le staking d’ATOM, ça rapporte ?

L’offre concernant Cosmos est intéressante pour qui détient des ATOM et cherche une solution rapide pour générer un revenu passif :

  • Les frais collectés par Feel Mining se limitent à 10 % et sont exclusivement prélevés sur vos bénéfices (et ça, ça change tout !),
  • La quantité minimale requise pour le staking est de 20 ATOM (110 euros au cours actuel),
  • Le retour sur investissement du staking d’ATOM est donc de 8,07 % – à l’heure de mettre cet article sous presse, naturellement.

Bien entendu, il est aussi possible d’acheter des ATOM chez Feel Mining pour participer au staking, si vous n’en possédez pas.

Demandez l’aide de professionnels pour vous lancer dans le staking »

Souscrire à un contrat de staking sur Feel Mining

Le processus est d’une simplicité déconcertante.

Bien sûr, il faut préalablement créer un compte sur Feel Mining. Ensuite, il faut se rendre dans la section “Staking” et se rendre sur l’encart consacré à Cosmos.

Cosmos ATOM Staking Feel Mining Investir

Il y a donc deux options :

  • Cliquer sur le bouton violet “Investir” pour acheter la quantité d’ATOM souhaitée. La commande correspondante apparaîtra alors dans le panier. Il est possible de payer par carte ou virement bancaire, mais aussi en crypto – vous pouvez même bénéficier d’un cashback en or si vous décidez de payer votre commande avec solde en euros ! 
  • Cliquer sur “J’ai déjà des jetons” pour déléguer ses propres ATOM. Il faut alors répondre à un questionnaire pour activer le mode expert. En effet, Feel Mining s’assure que ses clients possèdent bien les connaissances relatives à la manipulation de cryptoactifs. Une fois ce mode expert activé, Feel Mining enverra le contrat de staking par mail. Tout le processus pour vous lancer dans l’aventure est alors clairement exposé dans votre tableau de bord, sous l’onglet “Activer mon contrat”. Une fois le transfert effectué, l’utilisateur aura souscrit au contrat, et ses jetons seront “stakés” !

Le tableau de bord de Feel Mining, très convivial, regroupe tous les services auquel l’utilisateur a souscrit… et il ne vous restera alors plus qu’à patienter, les pantoufles sous le bureau, pendant que vos précieuses récompenses en cryptomonnaie tombent tranquillement dans votre escarcelle numérique !

Ainsi s’achève cette première présentation succincte de Cosmos et du staking de son jeton l’ATOM ! Les cryptos basées sur la preuve d’enjeu sont incontournables en 2020. Ces différents tokens offrent des rendements annuels très intéressants pour leurs détenteurs. Si vous n’avez pas l’âme d’un spéculateur acharné, c’est une des solutions à privilégier pour générer un revenu passif avec vos cryptos.

8% par an de rendement, ça ne se refuse pas ! Embarquez pour le COSMOS »

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 4.2 / 5. Nombre de votes : 11

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Sami
Il m'arrive parfois d'écrire. Chief Business Officer - JDC contact : [email protected]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici