Il n’a jamais fallu autant d’or pour acheter du bitcoin – Ce millionnaire vieux jeu agacé de voir le BTC atomiser son jouet

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance
pub

Bitcoin vaut plus que son pesant d’orLes valeurs refuges ont la cote en ce moment face aux risques d’inflation qui pèsent plus que jamais sur les monnaies fiduciaires. Bien qu’il soit le « petit nouveau » dans la catégorie des réserves de valeur, Bitcoin se montre le plus attirant de tous actuellement.

17,5 onces d’or pour un seul bitcoin

L’année 2020 aura été éprouvante pour l’ensemble des actifs de la planète, avec une actualité anxiogène dominée par la crise sanitaire (puis la crise économique) du Coronavirus.

2 actifs ont cependant tiré leur épingle du jeu et ont connu de nouveaux plus hauts historiques (ATH) dans leur valorisation cette année : l’or et Bitcoin.

Toutefois, si l’or a été le plus prompt à rebondir après la crise – en dépassant les 2 000 dollars l’once (31,1 g) – dès l’été dernier, c’est bel et bien le roi des cryptos qui a fini l’année dans un feu d’artifice haussier.

Comme le signale Bitcoin.com, il n’a jamais fallu autant d’or pour acheter un bitcoin. En effet, sur la journée du 3 janvier 2021, alors que l’once d’or se négociait à près de 1 945 dollars l’once, le cours du BTC a, lui, atteint un nouvel ATH au-delà des 34 000 dollars.

À cet instant, il a donc fallu environ 17,5 onces du métal précieux pour obtenir un seul et unique exemplaire de l’actif numérique.

Une « insolence » de Bitcoin envers l’or qui en fait rager certains

Avec ses nombreuses remontrances à l’adresse du roi des cryptos, on n’a presque plus besoin de présenter Peter Schiff. Ce millionnaire et investisseur de la vieille école est autant un fan de l’or qu’il est un adversaire de Bitcoin.

Dans un de ses derniers tweets, il ne peut ainsi s’empêcher de critiquer, une fois encore, l’invention de Satoshi Nakamoto :

« La seule raison valable d'acheter des bitcoins est de penser que la bulle va encore beaucoup grossir avant d'éclater. La plupart des acheteurs de bitcoins ne savent même pas qu'il s'agit d'une bulle et ne vendront donc jamais. Et pour ceux qui le savent, ils seront incapables de voir quand elle [la bulle] va éclater. Il est donc également peu probable qu'ils en sortent avec un quelconque bénéfice. »

Pour essayer de comprendre notre fanatique préféré du métal doré, il faut écouter son principal argument. Pour lui, l’or est la seule réserve de valeur parce que les personnes qui achètent le métal précieux maintenant « pourront le vendre à l'avenir » à des acheteurs qui ont « réellement besoin » d'utiliser l'or comme métal.

À l’inverse, pour le millionnaire, Bitcoin ne serait qu’un jeu de pure spéculation, où les investisseurs espèrent simplement pouvoir revendre plus chers leurs BTC à des gens qui espéreront, à leur tour, la même chose plus tard.

Au final, cette chamaillerie ne prend pas en compte l’élément le plus essentiel. En effet, que l’on choisisse Bitcoin ou l’or, le but est avant tout de se protéger d’un risque d’écroulement des monnaies fiduciaires par hyperinflation. Pour contrer cela, l’actif numérique et le métal précieux semblent des choix judicieux, mais un cheval sera peut-être juste plus rapide que l’autre.

Auteur

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER