Ethereum ne connait pas la crise – Les investisseurs n’ont jamais autant voulu mettre la main dessus

Trading du CoinTrading du Coin
4.6
(16)

Ethereum se porte bien, malgré la crise – Avec l’engouement créé autour de son écosystème DeFi, Ethereum a assis sa place de blockchain numéro 1 des smart contracts. Ainsi, d’après le dernier rapport en date de DappRadar, Ethereum serait à l’origine de 96 % des transactions DeFi.

Ethereum, reine des blockchains à smart contracts

Nous voilà entrés dans l’automne. Et qui dit nouvelle saison dit rapport saisonnier. De ce fait, la plateforme DappRadar, qui référence et classe les applications décentralisées, a sorti son rapport concernant le troisième quadrimestre de 2020.

Évidemment, ce rapport ne pouvait passer à côté du phénomène DeFi, qui enflamme l’écosystème depuis plusieurs mois.

Le troisième trimestre 2020 est celui de tous les records pour la DeFi. En effet, plus de 123 milliards de dollars ont transité par la DeFi lors de cette période. Notons que les transactions de la DeFi ne représentaient que 10,3 milliards de dollars lors du deuxième trimestre 2020, traduisant une augmentation de plus de 1 000 %.

Évolution du volume de la DeFi par quadrimestre – Source : DappRadar.

Bien que de plus en plus de plateformes DeFi voient le jour sur d’autres blockchains, Ethereum reste la chaîne principale de l’écosystème DeFi. En effet, sur les 123 milliards enregistré, 96 % appartiennent à Ethereum, les 4 % restants étant partagés entre EOS et Tron.

Ethereum s’impose également sur le plan de l’utilisation, en représentant 57 % des wallets actifs quotidiennement. De leur côté, EOS et Tron sont respectivement à l’origine de 5 et 35% de l’activité.

Part des wallets actifs quotidiennement par protocole – Source : DappRadar.

Pour DappRadar, cette croissance démentielle est la conséquence directe du yield farming et des divers jetons de gouvernance créés au cours des derniers mois. Ainsi, l’ensemble du phénomène prend racine en juin 2020 avec le lancement du jeton COMP par le protocole Compound.

« Il est évident que la mise en place de nouveaux jetons de gouvernance, associée au yield farming, a créé un engouement qui a fini par produire des résultats remarquables au troisième trimestre. » – Rapport de DappRadar

Les institutionnels à l’assaut d’Ethereum

Le phénomène DeFi est tel qu’il a dépassé les frontières de l’écosystème crypto. Eh, oui ! La demande sur les produits dérivés d’Ethereum, en l’occurrence les futures, n’a cessé d’augmenter depuis juin 2020.

Le volume des futures a augmenté de 5,3 % en septembre, comptabilisant 172 milliards de dollars. Il a battu le précédent record établi en août 2020, d’après les données fournies par TheBlock.

Évolution du volume mensuel des futures Ethereum – Source : TheBlock.

En pratique, ce type de produit est majoritairement destiné aux investisseurs institutionnels. Cette augmentation du volume laisse présager un intérêt grandissant pour Ethereum, notamment son écosystème DeFi fleurissant.

Malgré tout, Ethereum fait toujours face à un problème de congestion massif, qui continue de dégrader l’expérience des utilisateurs. De son côté, Vitalik Buterin milite pour la mise en place de solutions de seconde couche pour désengorger la blockchain.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 4.6 / 5. Nombre de votes : 16

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Renaud H.
Étudiant ingénieur en software et en systèmes distribués, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici