Bitcoin n’a pas la banane – Les services secrets américains font tomber une énorme pyramide de Ponzi

Trading du CoinTrading du Coin
4
(143)

Les bitcoins ne se multiplient pas par magie – Les arnaques se suivent et se ressemblent dans la cryptosphère. Surfant sur les rêves de rendement délirants de ses victimes, un petit malin a cru bon de lancer un fonds d’investissement en bitcoins censé faire de ses membres les investisseurs de légende de demain. Mais tout ne s’est pas déroulé exactement comme annoncé pour ce fonds baptisé sobrement le “Banana Fund”.

La peau de banane

Ce sont les autorités américaines qui ont annoncé la nouvelle : un individu non nommé aurait contrôlé pendant plusieurs années un supposé fonds d’investissement, fonctionnant en réalité comme une vulgaire pyramide de Ponzi.

Se servant des fonds récoltés auprès de ses victimes pour s’amuser en tradant des cryptomonnaies, le margoulin aurait ainsi réussi à amasser 557 bitcoins et 1,73 million de dollars (en USDT). Avec ses gains conséquents, il se serait acheté une maison sous le soleil d’Espagne.

Fin de partie pour le Ponzi

Après une enquête approfondie de l’U.S. Secret Service (USSS), l’homme à l’origine de cette machination a été identifié. CoinDesk s’avance d’ailleurs à faire une hypothèse concernant son identité, estimant qu’il serait britannique et s’appellerait Richard Matthew John O’Neill.

Toujours selon CoinDesk, les autorités américaines seraient sur la piste d’O’Neill depuis le courant de l’année 2019. Ces derniers auraient alors obtenu le gel du compte de trading de l’opérateur du Banana Fund sur Poloniex.

Si peu de détails ont fuité, on sait que le Secret Service aurait réussi à récupérer une bonne partie du butin amassé par le suspect : ce sont ainsi 482 bitcoins et la quasi totalité des dollars tether qui pourraient bientôt être redistribués à leurs propriétaires, selon l’évolution de la procédure.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 4 / 5. Nombre de votes : 143

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Grégory Guittard
Rédacteur en chef du JDC, Bitcoin Maximaliste, Blockchain-sceptique. Je fais une allergie à la sacro-sainte Blockchain censée nous sauver tous, façon délire christique. La perspective d'un moyen de paiement pair-à-pair, décentralisé et non censurable (Bitcoin) est ce qui me semble réellement révolutionnaire dans la cryptosphère. Si j'ai écrit une énormité, n'hésitez pas à m'envoyer vos remarques et autres vociférations directement à [email protected]

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici