Bitcoin, l’alarme incendie d’une société en déclin ? Les monnaies fiat ont de quoi trembler

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance
pub

Bitcoin, le cygne noir des monnaies fiat ?Bitcoin est souvent comparé à une nouvelle version numérique de ce bon vieil, or qui a été un étalon monétaire pendant des millénaires. Ces 2 valeurs refuges ont effectivement en commun d’être d’excellents marqueurs de l’état de l’économie mondiale. Et cette dernière est – vous vous en doutez déjà – dans un état absolument déplorable.

Le dollar US bientôt victime de l'hyperinflation du mark de Weimar ?

Rana Foroohar, journaliste au Financial Times, a récemment publié une tribune intitulée « L’essor de Bitcoin reflète le déclin de l'Amérique ».

Elle y reprend notamment les conclusions de Luke Gromen, du fonds Tree Rings, qui a examiné la relation entre le cours de l’or sous le mark allemand de la République de Weimar et de Bitcoin sous le dollar US.

Sa conclusion est sans appel : la hausse spectaculaire du cours du BTC devrait être prise comme un avertissement précurseur de grands changements :

« Bitcoin est la dernière alarme incendie en état de marche. »

Le constat est effectivement grave pour les États-Unis. La Banque Fédérale (Fed) commençait tout juste à stabiliser ses impressions monétaires massives, initiées il y a plus d’une décennie pour endiguer la crise économique de 2008, que les besoins de relance faisant suite à la crise du Coronavirus pointent leur nez.

Si la dette abyssale des États-Unis (environ 28 000 milliards de dollars) devait continuer à se creuser avec la planche à billets, alors « Bitcoin pourrait être un refuge » comme le dit l’analyste.

La fin de l’empire américain favorable à Bitcoin ?

Dans un monde où la puissance des États-Unis est amoindrie par celles de la Chine et de l’Europe, l’euro et le renminbi sont perçus comme des réserves de valeur alternatives au dollar.

Mais Bitcoin et les cryptomonnaies pourraient avoir encore un meilleur potentiel dans ce rôle, car elles ne sont pas soumises aux politiques monétaires d’un pays.

Ce constat est d’ailleurs partagé par Stéphane Lauer dans une publication du journal Le Monde. Il considère ainsi que :

« Le bitcoin [nous] rappelle que la confiance dans la monnaie n’est pas immuable (…) A force d’imprimer de la monnaie à tout va pour stabiliser le système financier, les banques centrales ont fini par fragiliser la confiance dans sa solidité, en s’exposant à l’hyperinflation et à un krach historique. »

Ainsi, même si la forte poussée de Bitcoin et du marché des cryptos est une excellente nouvelle en soit pour les crypto-enthousiastes, elle surtout annonciatrice d’une lente déchéance des monnaies fiduciaires, qui sont pourtant des devises basées sur la confiance, mais cette dernière ne cesse de diminuer de jour en jour.

Comme le disait déjà Voltaire : « La monnaie papier finit toujours par retourner à sa valeur intrinsèque, c’est-à-dire zéro ». Autant dire que si cela devait arriver à des monnaies comme le dollar ou l’euro, toutes les valeurs refuges, comme l’or et désormais Bitcoin, pourraient se battre pour devenir la future nouvelle référence… et des protections reconnues.

Les billets de mille milliards de marks, so 1923 – Source : navonanumis.blogspot.com

Auteur

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER