Bitcoin, une “échappatoire à la tyrannie” ? Comment l’opposant russe Alexeï Navalny a reçu 658 BTC

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance
pub

Bitcoin, la monnaie inarrêtable – Durant l'année 2020, Alexeï Navalny, le principal opposant de Vladimir Poutine, aurait reçu plus de donations en bitcoins qu'en roubles. Ce serait pas moins de 300 000 dollars de bitcoins qui auraient été envoyés au candidat à la présidentielle russe.

Les Bitcoiners financent la politique russe

Navalny fait parler de lui à travers le monde depuis quelques semaines. En effet, lors de son retour en Russie, il a été arrêté, puis condamné à 3 ans de prison sur une accusation de diffamation. En outre, son mouvement d'opposition accepte les donations en bitcoin depuis 2016 afin de lutter contre les restrictions mises en place par les autorités locales.

Leonid Volkov, responsable des QG de campagne de Navalny, a déclaré à Reuters que les dons avaient fortement augmenté depuis le retour de Navalny en Russie. Au total, ce serait plus de 600 bitcoins qui auraient transité sur les portefeuilles de la campagne. Toutefois, il serait incorrect de valoriser ces bitcoins au cours actuel, car les dont s'étendent sur plusieurs années. Par ailleurs, le solde actuel du portefeuille de campagne est inférieur à 1 BTC. De ce fait, ces fonds sont dépensés assez rapidement, compte tenu des opérations de campagne.

« Ils tentent sans cesse de clôturer nos comptes bancaires, mais nous trouvons toujours une alternative […] Le fait que nous ayons des paiements en bitcoins comme alternative nous aide à nous défendre contre les autorités russes. S'ils ferment d'autres canaux plus traditionnels, nous aurons toujours des bitcoins. »

Leonid Volkov

Les devises numériques comme outil activiste

Au Venezuela ou encore en Iran, les devises numériques sont en train de s'imposer comme un moyen de contourner les sanctions internationales. Toutefois, la Russie ne voit pas l'avènement des cryptomonnaies du même œil. Jusqu’au 1er janvier 2021, les crypto-actifs n'étaient pas librement négociables en Russie et les exchanges avaient interdiction d'opérer sur le territoire Russe.

Alex Gladstein, directeur de la stratégie à la Fondation des Droits de l'Homme, enjoint tout les activistes à utiliser Bitcoin :

« Les militants des droits de l'Homme devraient apprendre à utiliser Bitcoin avant leurs gouvernements. Nous voulons qu'ils soient à la pointe et qu'ils aient une longueur d'avance. »

Alex Gladstein

La Russie ne semble plus pouvoir arrêter les cryptomonnaies actuellement. L'actuel pouvoir sera-t-il mis en difficulté face à cette invasion de bitcoins ? Seul l'avenir nous le dira.

Auteur

Financier et juriste, je suis passionné par les cryptomonnaies depuis leur apparition sur le Deepweb. Fervent supporter du Bitcoin, je suis convaincu que les devises numériques joueront un rôle déterminant dans l'avenir de nos sociétés. Je m'intéresse tout particulièrement aux aspects financiers et législatifs des cryptomonnaies.

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER