Les banques ont les chocottes – Cette néobanque Bitcoin veut prendre leur place

Trading du CoinTrading du Coin
4.1
(14)

Les banques ont de quoi trembler – La crypto-banque anglaise Mode Banking souhaite passer à la vitesse supérieure et négocie avec les régulateurs pour lancer son IPO. Valeur totale de l’introduction espérée : 40 millions de dollars.

Notre avis sur Bitcoin (BTC) »

Mode Banking, la banque Bitcoin

L’entreprise Mode Banking n’a pas une seconde à perdre. Après avoir déjà levé 5,2 millions de dollars, celle-ci souhaite réitérer l’exploit et vise carrément une introduction en bourse.

Mode Banking est une application qui propose à ses utilisateurs, où qu’ils soient dans le monde (sauf aux US), la possibilité d’acheter et vendre instantanément des bitcoins.

En outre, celle-ci propose Bitcoin Jar, un produit qui permet de générer des intérêts sur les actifs détenus, un must have en ces temps d’explosion de l’écosystème DeFi. Son site internet annonce un rendement annuel de 5 %, avec des paiements hebdomadaires.

Dans les coulisses, les actifs gérés par Mode Banking sont détenus par le fournisseur de service de garde Bitgo, une référence dans le domaine. Un avantage de taille, car celui-ci bénéficie d’une assurance allant jusqu’à 100 millions de dollars pour les actifs qu’elle détient au nom de ses clients (qui commencent tout de même à être nombreux).

40 millions pour une IPO anglaise

L’entreprise souhaite donc franchir un cap plus important avec le lancement, dans les prochains mois, d’une IPO (introduction en bourse). En pratique, la société espère lever 40 millions de livres (52 millions de dollars) sur les marchés boursiers britanniques.

Comme si ce n’était pas suffisant, Mode Banking souhaite également lever un peu moins de 10 millions de dollars auprès d’investisseurs avant ladite introduction.

Le patron, Jonathan Rowland, n’est est pas à son coup d’essai. En effet, il était à l’origine de Jellyworks dans les années 2000, une entreprise lancée au pic de la bulle Internet  – dont la valeur avait fondu de 390 millions de dollars à son pic jusqu’à 67 millions de dollars lors de sa revente par son fondateur.

Évidemment, ce service ne plaira pas à tout le monde et s’adresse à un public de novice. Celui-ci reste centralisé et dispose d’un service de garde, ce qui va à l’encontre de l’esprit « not your keys, not your coins » d’une grande partie des acteurs de l’écosystème crypto. 

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 4.1 / 5. Nombre de votes : 14

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Renaud H.
Étudiant ingénieur en software et en systèmes distribués, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici