24h Crypto #6 : toute l’actualité des cryptomonnaies (08/09/2017)

Trading du CoinTrading du Coin

Remarque : cette chronique est en version Alpha. Pour qu’elle fonctionne, elle nécessite une rigueur particulière dans la veille rédactionnelle. Elle est donc encore imparfaite mais s’améliora dans le temps.

Hier nous avons publié les doutes qui circulent sur internet quand au business model de la cryptomonnaie “Theter” et une déclaration qui nous a paru assez surréaliste de Daniele Nouy, le superviseur de la BCE. Nous avons également relayé le superbe rapport réalisé par CoinDesk qui fait le bilan du deuxième trimestre 2017 du marché des cryptomonnaies.

Robert Shiller, prix Nobel d’économie, a déclaré à CNBC que Bitcoin pourrait “éclater” à nouveau, mais qu’il pourrait également de nouveau “décoller”.

Merci Robert, heureusement que t’es là !

L’actualité des États

Le Canada enregistre le premier fond d’investissement en cryptomonnaies

L’un des organismes de réglementation provinciaux du Canada, la British Columbia Securities Commission (BCSC), a enregistré officiellement First Block Capital Inc. à titre de gestionnaire de fonds d’investissement, ce qui lui permet d’exploiter un fonds Bitcoin dit “régulé”.

L’ile de Man est en train d’établir une législation permissive pour les ICOs

C’est un officiel qui nous l’apprend. L’île de Man est une île autonome qui dépend de la couronne britannique. Bien qu’elle soit une possession de la Grande-Bretagne, l’île n’est pas un membre officiel du Royaume-Uni et jouit d’une autonomie relative depuis 1866. Le gouvernement de l’île de Man a depuis longtemps exprimé le désir d’élaborer une législation permissive visant à encourager la croissance des industries de la blockchain et des cryptomonnaies, annonçant des lignes directrices dès 2014.

La banque centrale Israélienne travaille avec Microsoft Azure

La banque centrale israélienne travaille avec Microsoft pour développer une plateforme basée sur des bockchains pour la création de garanties bancaires numériques. Le projet est construit sur Microsoft Azure, le service de cloud computing basé sur une blockchain. Arik Pinto, PDG d’Hapoalim, a déclaré dans un communiqué:

“Le nouveau processus permettra aux clients de la Banque Hapoalim de recevoir des documents privés de manière digitale, automatisée et sécurisée, sans avoir à se rendre physiquement en agence et dans un délai très court. L’utilisation de la technologie Blockchain améliorera considérablement l’expérience client et le niveau de confiance dans le système bancaire.”

La Russie veut une cryptomonnaie écologique

Le Front Populaire de Russie, connu sous le nom d’ONF a été formé en 2011 par Vladimir Poutine. Ils ont récemment organisé une conférence sur l’environnement et c’est à cette occasion qu’ils ont affiché leur intention de développer une cryptomonnaie écologique.

L’Ukraine veut de la transparence dans la vente de ses saisies

Le ministère ukrainien de la Justice a commencé à tester l’utilisation d’une blockchain pour la vente aux enchères numériques des biens saisis. Le ministre Serhiy Petukhov a expliqué : “Nous voulons rendre le système de vente des biens saisis plus transparent et plus sûr afin que l’information y soit accessible à tous et qu’il n’ y ait pas de préoccupations quant à d’éventuelles manipulations”

L’argent liquide menacé

Une mauvaise nouvelle qui n’est pas directement lié aux cryptomonnaies. Le Portugal a interdit les paiements en espèces de plus de 3 000 euros sous peine d’une amende pouvant aller jusqu’ à 9000 €. Cette année, la démonétisation de l’Inde et les contrôles renforcés sur l’argent liquide ont été particulièrement remarquables, de même que les plans de l’Australie visant à interdire l’argent liquide dès 2022. L’Espagne, quant à elle, a réduit le montant maximum autorisé des transactions en espèces, qui est passé d’une limite de 2 500 euros fixée en 2012 à 1 000 euros, ce qui correspond à la législation en vigueur en France.

Un lobby Blockchain en Inde

À partir du 6 septembre, les utilisateurs indiens de porte-monnaie Blockchain pourront relier directement leur compte bancaire à leur portefeuille lors de l’achat de Bitcoins chez Unocoin.

Cette nouvelle n’est peut-être pas sans lien avec l’Interview publié par NewsBTC qui a rencontré Sandeep Goenka de ZebPay lors d’une conférence sur la blockchain en Inde. ZebPay est aujourd’hui l’un des principaux exchange de bitcoin en Inde. Goenka est allé droit au but au sujet de la réglementation. Sandeep Goenka s’est donné le but de réunir l’industrie blockchain présente en Inde et de créer un groupe de pression (lobby) pour peser sur les décisions du gouvernement.

Une exonération d’impôt aux Etats-Unis pour les achats de moins de 600$

Deux membres de la Chambre des représentants des États-Unis ont déposé un projet de loi visant à créer une exonération fiscale pour les achats de moins de 600$ effectués avec des cryptomonnaies.

Les projets blockchains

RightMesh : le réseau internet décentralisé

RightMesh vise à déployer un réseau internet décentralisé et chiffré. Les utilisateurs du réseau partageraient leur connection lorsqu’ils ne s’en serviraient pas. Le projet a pour but de donner un accès Internet dans les endroits manquant de connectivités. Cette seul problématique concerne 4 millairds d’individus. Le réseau décentralisé de RightMesh peut également aider les citoyens lorsque des gouvernements oppressifs restreignent l’accès à Internet ou censurent la communication pour des raisons politiques. John Lyotier, co-fondateur et PDG de l’entreprise, a déclaré : “Les Nations Unies ont estimé que la connectivité Internet est un droit de l’homme, et notre objectif est d’aider à instaurer une connectivité universelle en encourageant les gens à partager leur capacité Internet excédentaire avec ceux qui n’ y ont pas accès.”

VC JAFCO investit 15 millions de dollars dans “Tech Bureau”

JAFCO, l’une des plus grandes sociétés de capital-risque du Japon, a investi 15 millions de dollars dans la société Tech Bureau. La plateforme de Tech Bureau offre ses services aux entreprises japonaises qui recherchent un financement via une ICO. La plateforme est basé sur la technologie mijin blockchain (un protocole NEM) et Zaif Bitcoin du Bureau Tech.

En 2017, le Bureau Tech s’attend à ce que quatre sociétés lancent leurs propres ICO, tandis que 30 sociétés sont sur liste d’attente pour un déploiement en 2018.

Ripple nomme une experte des marchés Asiatiques au conseil d’administration

Anja Manuel rejoint le Ripple Board après avoir été leur conseillère spéciale. Manuel conseille actuellement des entreprises américaines sur la façon de s’implanter sur les marchés émergents, en particulier l’Inde et la Chine. Auparavant, elle a été fonctionnaire au département d’État des États-Unis, où elle était responsable de la politique de l’Asie du Sud et de l’Asie centrale.

Cybercriminalité

Un nouveau ransomware nommé SynAck

Presque toutes les deux semaines, un nouveau type de ransomware apparait. La dernière souche de malware à émerger s’appelle SynAck, et jusqu’ à présent, il s’agissait d’un malware relativement dormant. En fait, c’était une souche dont la plupart des chercheurs n’avaient jamais entendu parler jusqu’ à tout récemment. Ce type particulier de malware existe depuis le 3 août et ne ressemble en rien à d’autres types de ransomware.

Il y a au moins trois variantes différentes de SynAck en circulation à l’heure actuelle. Chaque version a sa propre note de rançon, mais aucun d’entre eux n’utilise un portail de paiement hébergé sur le Clearnet ou le darknet. Les victimes du logiciel de rançon SynAck sont invitées à communiquer avec les développeurs via la plate-forme BitMessage.

Un utilisateur prétend qu’on lui a demandé d’effectuer un paiement de 2 100 $US en Bitcoin à une adresse de portefeuille spécifique. L’adresse en question détient actuellement environ 98 BTC en fonds.

9000 ordinateurs minent pour des pirates russes

Un groupe de pirates informatiques a installé des logiciels malveillants de cryptocurrency mining sur 9000 ordinateurs en deux ans, affirme la société d’antivirus Kaspersky Lab. Ils servent à miner diverses cryptomonnaies comme le Monero et le Zcash.

“Selon les analystes, le réseau minier des pirates informatiques rapporte à ses propriétaires 30 000 $ par mois” Kasperky lab

Jusqu’ à présent, les revenus totaux sont estimés à 209 000 $ rien que pour le Monero. En juillet, le conseiller Internet du pays à Vladimir Poutine a suggéré que 30% des appareils domestiques russes ont été infectés par un virus minier.

MongoDB

La récente vague d’attaques MongoDB a touché plus de 26 000 serveurs, les cybercriminels réclamant des paiements Bitcoin de la part de chaque victime. Fondée en 2007, MongoDB se classe parmi les sept premières solutions logicielles de bases de données gratuites et open source. Il est réputé pour sa capacité à traiter de grandes quantités de données. Depuis sa création, il a été téléchargé environ 20 millions de fois.

Il y a environ huit mois, les pirates informatiques ont réussi à pénétrer dans plus de 10 500 systèmes utilisant le logiciel de base de données MongoDB. L’étape suivante dans l’infiltration est d’empêcher l’accès à la base de données et de laisser une demande de rançon. De nombreuses entreprises qui sont devenues des proies ont payé pour récupérer leurs données.

Les premières attaques ont eu lieu en décembre 2016.

Le coin des mineurs

GMO Internet Group : de nouvelles puces de 7 nanomètres

GMO Internet Group, un conglomérat japonais de services d’infrastructure Internet, a annoncé aujourd’hui qu’il commencera à exploiter les bitcoins miniers en utilisant des puces semi-conductrices de nouvelle génération à 7 nanomètres. Les puces 7nm sont conçues pour être beaucoup plus économe en énergie, et donc plus rentables. Les opérations minières devraient débuter à 500PH/s en 1H de l’exercice 2018.

Eminer : le nouveau logiciel payant de mining

Eminer v0.6.0-RC1 est un logiciel commerciale à sources fermées. Le tableau de bord local intégré vous donne des statistiques détaillées sur la plateforme minière sur laquelle le mineur opère.  Il y a cependant une commission de 1% indexé sur les cryptomonnaies minées.

Il est écrit dans le langage Go et est disponible sur Windows, Linux et Mac OS X.

Lykke : attention au phishing !

Lykke, une société suisse  fondée par Richard Olsen, ancien PDG d’OANDA, vient de lancer un avertissement au public contre une entreprise qui s’est approprié l’apparence et la convivialité du site Web de Lykke.

Fausse plateforme Lykke

Mais également…

24h Crypto c’est déjà finis. Si ce « concept » de chronique quotidienne vous plait n’hésitez pas à la partager sur les réseaux sociaux et nous dire comment l’améliorer. Nous avons mis en place une adresse Ethereum à laquelle vous pouvez nous adresser des dons : 0x3654A4B269bDc4DbA7C7DF47b56d0E321AE9c1ce

Nous avons également créé un questionnaire auquel nous vous invitons à répondre, pour que vous puissiez donner votre avis sur cette chronique et éventuellement nous aider à l’améliorer.

Vous êtes toujours plus nombreux à nous lire. Merci.

Bonne journée sur journalducoin.com 😉

Ajoutez nous sur Twitter : @lejournalducoin
Upvotez nous sur Steemit : @Journalducoin
Suivez nous sur facebook : @lejournalducoin

Pour soutenir le JDC, utilisez nos liens partenaires : Coinbase (10$ offert), Changelly (pas d’inscription ni de vérification d’identité), Ledger Wallet (coffre fort crypto).

PARTAGER
Juriste de formation, je pense que les concepts qui sous-tendent les cryptomonnaies peuvent véritablement changer le monde. Les cryptomonnaies sont des innovations de rupture dans tous les domaines - technologique, politique et économique - et c’est avec fierté que je participe à leur démocratisation à travers le JournalduCoin.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.